Pages

Articles précédents

samedi 26 février 2011

chronique : Radiohead - The King of Limbs

Un album sorti sans que personne ne s'y attende, les grands médias réduits tel de vulgaires fans, à s'informer sur facebook (tendance de plus en plus fréquente) sortant leurs papiers avec un ou deux jours de retard sur la blogosphère, voici pourquoi Radiohead a déjà réussi son coup médiatique.
Mais parlons du disque...
Radiohead effectue une fois de plus un virage surprise, un retour, ai-je lu un peu partout, à la sècheresse des albums jumeaux,  "Kid-A" et "Amnesiac". Certes, les guitares se font assez discrètes et les rythmiques syncopées,  (batteries sèches et boîtes à rythmes couplées), synthé et autres objets éléctroniques fournissent l'essentiel de la matière de cet album. Déroutant à la première écoute, The King of Limbs gagne a être écouté plusieurs fois, je conseille même l'expèrience (comme pour tout le disque) de l'écouter avec un bon casque (et comme on l'aura téléchargé en wav, ce sera bien), et de se plonger dans toutes les subtilités du son, des arrangements, des envolées lyriques, qui nous toujours aussi plus loin. Des morceaux comme "Little by Little, "Codex", et l'immense "separator" sont du radiohead grand cru... reste qu'on peut être moins impressioné par un morceau comme "feral", ou "in bloom" qui ouvre l'album. Mais quelque chose emmerge dans ce disque après la fin du dernière morceau, comme un sentiment d'inachevé, de frustration... On se le ré-écoute une fois, en écoutant le texte, et dans le dernier morceau, la lumière vient  :
"If you think this is over then you're wrong. if you think this is over Then you're wrong."  chante Thom Yorke. Voilà, c'était donc ça, le disque n'est pas fini : La rumeur enfle sur le net, un nouvel album va sortir bientôt, et d'autres ensuites, la preuve, la version collector du disque n'est-elle pas présenté sous la forme d'un news papers, un journal, dont les prochains numéros vont sortir de façon imminente...
Pas sûr écoutons la suite reste de la chanson : " Wake me up, wake me up If you think this is over Then you're wrong Wake me up, wake me up Like I'm falling out of bed From a long, weary dream"  cette histoire n'est peut-être qu'un rêve, un long rêve qui nous épuise, et dont il faudra bientôt se reveiller.

Les fans se plairont donc à suivre cette rumeur, le moindre petit signe venant du blog personnel du groupe dead air space, et Radiohead,  dont les disques sont sans doute les plus attendu au monde tant ils apportent à chaque fois avec eux de nouveauté,  a toujours bien su jouer avec cette attente, avec notre civilisation prétendument numérique, nos communications prétendument instantanées. Reste la musique, qui allie la voluptué des voix et des synthé et  la secheresse des rythmiques, les textes poétiques, sombres et fous. The King of limbs, peut-être pas le meilleur album de radiohead, mais une nouvelle pierre à l'édifice sonique majestueux que construit ce groupe au fil des années.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages les plus consultés

Bookmark and Share

Qui êtes-vous ?

Paris, France
Chroniques News Musique Chansons et Pop/Rock Je suis quelques artistes français avec plus d'attention, mais je parle de tout ce qui, musicalement, se présente...
.