Pages

Articles précédents

lundi 28 février 2011

The Pixies - Gigographie

Séquence nostalgie, ou presque. Les Pixies groupe mythique des années 80 (quatre album et demi qui ont influencé à peu tout ce que les années 90 compte de groupe grunge, rock, indé et autre post punk)  se reforme épisodiquement depuis 2004 pour quelques séries de concert. En 2011 ils ont tout un tas de dates prévues dans le nord des Etats-Unis et au Canada. (Pour l'instant pas de date européenes, ce qui est étrange pour un groupe qui a connu beaucoup plus de succès en Angleterre et dans le reste de l'Europe qu'aux Etats Unis, où il a fallu attendre que Kurt Cobain et consort leur fasse un peu de pub pour que la musique du groupe envahisse un peu les colleges radios).
Mais si je parle de ce groupe aujourd'hui (outre que je l'adore, et il est toujours bon de parler des groupe qu'on adore) c'est que je découvre qu'ils ont mis en place ce qu'ilsappelent un projet de "Gigography", ce qui ne parait un terme très heureux, mais enfin... Ce n'est pas un nouvel album malheureusement, (ou heureusement peut-être, on ne sait pas). En gros les Pixies ont enregistré tous leurs concerts depuis leur reformation en 2004, et les vendent depuis l'année dernière au fur et à mesure (4 dollars le concert, je crois) sur le site officiel du groupe... Pour cela ils mettent à contribution les fans,  en leur remandant de leur envoyer des images, des vidéos, etc, qui pourront être utilisé pour reconstituer une bibliothèque des pixies lives. (Un peu ce que radiohead a fait avec le concert de prague, sauf que ici, l'échange s'était fait dans l'autre sens, les fans pragois montant le concert, et le groupe fournissant gracieusement l'audio. Autre différence le concert pragois de radiohead est téléchargeable gratuitement, mais enfin il faut bien vivre...)
Bref encore un groupe qui - s'appuyant sur sa base de fan et sa notoriété - à develloper et diffuser d'une nouvelle façon sa musique.

samedi 26 février 2011

chronique : Radiohead - The King of Limbs

Un album sorti sans que personne ne s'y attende, les grands médias réduits tel de vulgaires fans, à s'informer sur facebook (tendance de plus en plus fréquente) sortant leurs papiers avec un ou deux jours de retard sur la blogosphère, voici pourquoi Radiohead a déjà réussi son coup médiatique.
Mais parlons du disque...
Radiohead effectue une fois de plus un virage surprise, un retour, ai-je lu un peu partout, à la sècheresse des albums jumeaux,  "Kid-A" et "Amnesiac". Certes, les guitares se font assez discrètes et les rythmiques syncopées,  (batteries sèches et boîtes à rythmes couplées), synthé et autres objets éléctroniques fournissent l'essentiel de la matière de cet album. Déroutant à la première écoute, The King of Limbs gagne a être écouté plusieurs fois, je conseille même l'expèrience (comme pour tout le disque) de l'écouter avec un bon casque (et comme on l'aura téléchargé en wav, ce sera bien), et de se plonger dans toutes les subtilités du son, des arrangements, des envolées lyriques, qui nous toujours aussi plus loin. Des morceaux comme "Little by Little, "Codex", et l'immense "separator" sont du radiohead grand cru... reste qu'on peut être moins impressioné par un morceau comme "feral", ou "in bloom" qui ouvre l'album. Mais quelque chose emmerge dans ce disque après la fin du dernière morceau, comme un sentiment d'inachevé, de frustration... On se le ré-écoute une fois, en écoutant le texte, et dans le dernier morceau, la lumière vient  :
"If you think this is over then you're wrong. if you think this is over Then you're wrong."  chante Thom Yorke. Voilà, c'était donc ça, le disque n'est pas fini : La rumeur enfle sur le net, un nouvel album va sortir bientôt, et d'autres ensuites, la preuve, la version collector du disque n'est-elle pas présenté sous la forme d'un news papers, un journal, dont les prochains numéros vont sortir de façon imminente...
Pas sûr écoutons la suite reste de la chanson : " Wake me up, wake me up If you think this is over Then you're wrong Wake me up, wake me up Like I'm falling out of bed From a long, weary dream"  cette histoire n'est peut-être qu'un rêve, un long rêve qui nous épuise, et dont il faudra bientôt se reveiller.

Les fans se plairont donc à suivre cette rumeur, le moindre petit signe venant du blog personnel du groupe dead air space, et Radiohead,  dont les disques sont sans doute les plus attendu au monde tant ils apportent à chaque fois avec eux de nouveauté,  a toujours bien su jouer avec cette attente, avec notre civilisation prétendument numérique, nos communications prétendument instantanées. Reste la musique, qui allie la voluptué des voix et des synthé et  la secheresse des rythmiques, les textes poétiques, sombres et fous. The King of limbs, peut-être pas le meilleur album de radiohead, mais une nouvelle pierre à l'édifice sonique majestueux que construit ce groupe au fil des années.

lundi 21 février 2011

Chronique : Mathieu Boogaerts en solo au ciné 13

Cela faisait un moment que Mathieu Boogaerts n'avait pas fait de concert solo, et c'était un bohneur de le retrouver, totalement libre, dans la belle salle du ciné 13, armée de sa seule guitare electrique et de quelques effets, pour nous livrer plus d'une vingtaine de chansons.
C'est une espèce de privilège de pouvoir entendre des chanteurs dans l'ambiance intimiste à souhait du Ciné 13 à Paris. Les petites salles comme celle là (une centaine de place) on souvent le défaut d'être des caves inconfortables à la sono hésitante. Ici, c'est plutôt luxueux (les fameux canapés des premiers rangs, des miroirs partouts, des lustres art décos), et l'acoustique est irréprochable. Dans ce cadre Mathieu Boogaerts nous a offert un concert totalement libéré. Pas de vraiment playlist prévue à l'avance, pas vraiment de mise en scène, une bonne partie d'improvisation, des titres qu'il a peu ou pas interprété en public, les fans et les autres sont sortis absolument enchanté de ce concert (en fait il y en avait plusieurs). Que dire ? Sinon que Mathieu sait à merveille établir le contact avec la salle,  sinon que d'entendre des chansons comme "vite" (je crois que c'est la première fois que je l'entendais la chanter), "ondulé", ou la chanson "moi c'est" qu'il a écrite pour Camelia Jordana (dans une version bien meilleure que celle de la demoiselle) est un pur bohneur, sinon que ses déhanchements amusés, son bohneur d'être sur cette scène, et sa perpetuelle recherche des petits accidents qui vont générer des moments uniques de partages avec le public faisait de ce concert un moment vraiment unique, privilégié. C'était un peu comme si Boogaerts nous avait reçu chez lui, avec un pote à qui il demandait de mettre un peu plus ou un peu moins de lumières (et des lumières dans un théâtre, il y en a), à tel point qu'il a terminé avec le concert afflubé d'une tête d'ours en peluche en attaquant un rock à se faire tordre le public de rire...

(Note du 30 mars : Mathieu sera à nouveau en concert au ciné 13 les dimanche 1er et 8 Mai 2011. Reservations :  ici: )

Cela continue avec Thierry Stremler le 27 fevrier et Albin de la Simone les 13 et 20 mars.
http://www.cine13-theatre.com/

(photo extraite d'une vidéo de Sandra Loterstein)

vendredi 18 février 2011

Le nouveau clip de radiohead : lotus flower

Lotus Flower' de l'album The King of Limbs,  de RADIOHEAD, qui sort demain.





réalisation :  Garth Jennings

Chorégraphie Wayne McGregor

photo- Nick Wood

Je pourrais  y voir comme une sorte d'hommage, mais franchement, c'est un peu décevant... attendons la suite...

mardi 15 février 2011

Johnny Cash : démo inédite de "I walk the line" en écoute

Un peu à la manière de Bod Dylan, ou des Beatles avec leur Anthology,  Columbia et les héritiers de Johnny Cash on décidé de sortir des "bootlegs" qui circulent depuis un petit moment sous le manteau.
De quoi satisfaire les fans de Cash, qui sont extremment nombreaux au Etats-Unis, un peu moins en France (ils existe déjà beaucoup de disque de johnny cash, de live divers et variés,   d'album de reprises, de Gospels, etc )
cette nouvelle livraison comportes des enregistrement entre 1954 et 1969, Le volume deux sera l'occasion d'entendre des enregistrements radios, quelques inédits, et surtout les premières démos -avant que Cash soit signé chez sun,  d'un certain nombre de morceaux dont le célèbre "I walk the line", que l'on peut entendre en exclusivité, comme on dit, sur l'excellent site pitcthfork.com 

lundi 14 février 2011

Nouvel album de Radiohead "King of limbs" le 19 fevrier

Radiohead sort son nouvel album la semaine prochaine, le 19 fevrier. Il s'appelle the king of limbs. L'album sort en digital (Wav - 11 euros, mp3 - 7 euros) et en édition de luxe (36 euro) avec goodies, edition news paper, litteralement edition journal.

Je n'ai pas pu l'entendre (j'aime bien cette phrase:  comme si c'était du domaine du possible) mais je peux vous le dire. Ce sera un super disque, forcément.


le lien pour acheter (pre-commander)  http://www.thekingoflimbs.com/

Radiohead qui sort un disque, c'est un peu comme à l'époque des beatles, on peut toujours débattre pour trouver un meilleur disque que le nouveau radiohead, cela pourrait être le précédent, ou le suivant, mais ce sera toujours un disque de radiohead.


radiohead. best of the best.

samedi 12 février 2011

Johnny Cash & Bob Dylan en studio


Bob Dylan and Johnny Cash - One Too Many
envoyé par blk3. - Regardez la dernière sélection musicale.

En 1969, Bob Dylan enregistre Nashville Skyline, un de ses meilleurs albums, avec le renfort de Johnny Cash, déjà légende vivante de la country. Après une petite pause dans sa carrière (et son célébre "accident de moto") Dylan n'a jamais chanté aussi bien, et Cash, malgré des problèmes de drogues intermitents (dont il a abondamment parlé depuis) est au mieux de sa forme. Beaucoup de titres ont été enregistrés, et seule la reprise de North Country Girl figure sur l'album.
Un disque pirate the Dylan / Cash session existe de ces enregistrement, je ne sais pas si il est sorti officiellement (pas dans les bootleg series de dylan en tout cas
One too many mornings
Liste des morceaux :
Good Ol' Mountain dew
I still miss someone
Careless love
Matchbox
Big River
Side two:
That's all Right Mama
I walk the line
You are my sunshine
Ring of fire
I guess things happen that way
Blue Yodel # 4

Les voici ensemble lors du Johnny Cash show enregistré la même année...

Selim : Sortie du EP en février (enfin presque)

      (crédit photo : Pierre Semere - Alexandre Elkouby)
Selim est un groupe encore peu connu, mais assez attendu, puisqu'il s'agit du groupe formé par Joseph Chedid et ses acolytes.
Selim ( dont j'ai pas mal parlé ici ) - Elise Blanchard (-M-) à la basse, Alexis Bossard (Java) à la batterie, Valentin Durup à la guitare, et Joseph Chedid (-M-) au chant et à la guitare - s'est un peu produit sur scène en 2008-2009 (Flèche d'or, Bus palladium, Reservoir, Trois Baudet, etc) mais le groupe a du rapidement se mettre en sommeil pour cause d'agenda surchargés de ses jeunes mais talentueux membres... les tournée de -M- et Java mobilisant les trois quarts du groupe pendant près de deux ans.
Entre temps, ils se sont retrouvés, pour quelques répétitions, et un concert privé (voir les très belles photos de morgan ) le temps d' enregistrer quelques morceaux. Je n'ai pas pu entendre l'EP (un premix d'un titre est cependant en ecoute ici), mais sur scène, cela sonne très rock, un peu funk, un peu folk, un peu psychédélique. Cela chante en français, ce qui ces temps ci est une marque d'originalité, il faut bien le dire. Mais l'originalité se trouve surtout dans le style, qu'après deux ou trois concerts, j'ai de plus en plus de mal à comparer à d'autres, tellement ce groupe dégage d'energie et de personnalité.

Le premier EP de Selim, "le parfum" est donc annoncé le mois de fevrier (la date exacte sera donnée le 18 fevrier au bus palladium). Car, ce même jour, le groupe sera de retour sur scène au bus palladium (22h) avec en première partie le groupe La Féline, (tarif d'entrée à 5 euros). Ils seront aussi en acoustique au Ciné 13 Théâtre en mars avril.

Note du 10 mars : La sortie du EP a été retardé d'au moins un mois. PAD (Pierre-Antoine Durand),  manager du groupe, n'a pas pu (ou voulu) me donner de date précise, mais m'indique par mail que cela devrait se situer "entre la fin mars et la mi-avril".




vendredi 11 février 2011

-M-, Maxime Nucci, Vincent Polycarpe, et... Johnny.

Sympa de voir Matthieu Chedid, Vincent Polycarpe (batteur de Gush) et Maxime Nucci (Yodelice) aider un jeune chanteur...
Le morceau est sobre... Disons qu'on attend la suite

jeudi 10 février 2011

Thierry Stremler, en concert au ciné 13 le 27 fevrier

Thierry Stremler, sera en concert au Ciné 13 Théâtre  le 27 février.
 J'avais déjà posté il y a quelques temps cette très réjouissante vidéo où Stremler chantait et faisait l'idiot avec Mathieu Boogaerts et Albin de la Simone pour la promo de leur concerts respectifs au ciné 13. Cela m'a donné envie d'en dire un peu plus, en particulier pour ceux qui ne le connaitraient pas...
Auteur-compositeur-interprete,  qui fait partie de la bande des Franck Monnet, Albin de la Simone, Mathieu Boogaerts et Matthieu Chedid et qui collabore étroitement avec Joseph Chedid (sur son précédent album, et sur le prochain, et sur scène...), Thierry Stremler est le genre d'artiste estimé par le métier, et les cercles d'initiés et assez peu connu du grand public.
Après plusieurs années et un album avec l'excellent groupe Vercoquin, (dont les autres membres étaient entre autre Hervé Salters de General Electriks, ou Sebastien Martel), Thierry Stremler sort en 2000 (soit avant toute la vague Delerm, Benabar etc) un premier album solo appelé "Tout est relatif" le disque est arrangé en partie par Jean-Benoit Dunckel de Air (et sort d'ailleurs sur le label du groupe) . Thierry enchaine les premieres partie (-M- notamment qui ne tarit pas d'éloge sur son disque, sur lequel il joue et fait des choeurs), et des titres comme "Marguerite" ( son "tube" comme le dit ici  Boogaerts);  ou "Ma femme est photographe" passent un peu en radio : bref le succès est prometeur...   Le deuxième album sort chez EMI deux ou trois plus tard :  avec une promotion plus importante : mais "Merci pour l'enquête" ne comble pas les attentes d'EMI  - en terme de ventes.   L'album contient pourtant quelques excellents titres ("Alexandra", "fou d'une folle," ou "merci pour l'enquête") mais souffre sans doute d'une réalisation un peu "variété" un peu déroutante, même pour une vieille fan comme moi... Surtout, la crise du disque est passée par là... Stremler comme Alain Chamfort et tant d'autres, sont rapidement sacrifiés : les maisons de disques preférent produire des jeux télés et autres faux artistes pour adolescents...
Thierry tente quelques nouvelles experiences, en particulier au théâtre, en jouant notamment dans la comédie musicale funky Fantomas Revient, avec Romane Boringher, (et Christophe Mink ancien des Vercoquin), il écrit pour d'autres, notamment Françoise Hardy, et surtout revient en 2008  avec un troisième disque "Je suis votre homme",  (cette fois sur un petit label - dièse) . Ce disque est un petit chef d'oeuvre, assez minimaliste, comparé aux précédent, réalisé avec le tout jeune et déjà brillant Joseph Chedid.
(Jean Louis Murat y signe un texte, - M- y joue de la guitare sur morceau, Albin de la Simone des claviers sur un autre, etc).
Il est sans doute le meilleur disque de Stremler à ce jour, avec des titres comme "Pas ce soir", "Je n'étais pas fait pour que tu me quitte", ou "Je suis votre homme".

Déjà en concert au ciné 13 il y a deux ans (il a d'ailleurs participé dans ce théâtre, comme musicien,   à ces spectacles délirants appellés cabaret pour tes parents, aux côtés de comédiens de haut vol,) Thierry annonçait sur scène qu'il irait bientôt enregistrer un nouvel album, et avait joué plein de nouveaux titres. Ce  nouveau disque, intitulé "Rio" et "enregistré entre le Brésil et Paris" (d'après les infos données sur le site du ciné 13), devrait sortir dans le courant de l'année 2011.

Thierry Stremler succedera donc à Mathieu Boogaerts dans le cadre des acoustiques du ciné 13, et précedera Albin de la Simone.  reservations sur le site du ciné 13



En bonus une version de pas ce soir enregistrée lors d'un petit live (avec Joseph Chedid)  il y a trois ou quatre ans (?)

lundi 7 février 2011

Andrée Chedid, hommage.



"Chargé de vie


Lesté de mort

Ce chant

De cendres et de liesse

élançant les mots

Vers l’autre sens"
 
 
(poèmes pour un texte)


Messages les plus consultés

Bookmark and Share

Qui êtes-vous ?

Paris, France
Chroniques News Musique Chansons et Pop/Rock Je suis quelques artistes français avec plus d'attention, mais je parle de tout ce qui, musicalement, se présente...
.