Pages

Articles précédents

mardi 5 avril 2011

chronique : The Strokes - Angles

  
Quand on aime beaucoup un groupe on est partagé entre l'envie de les voir refaire leurs disques précédents parce qu'on aimait ça, et l'envie de les voir innover,  justement parce qu'un bon disque, ça ne peut se "dépasser" qu'en faisant autre chose. Tout ce qui était sorti sur les conditions d'enregistrement  de Angles, les déclarations des membres du groupe, qui n'aimaient pas ce disque, m'avait fait abandonner tout espoir d'un retour au source salvateur, ou d'une plongée reussie dans un nouveau genre.  Finalement, quoiqu'un peu court et inégal, Angles est plutôt un très bon disque, avec pas mal d'idées. Et les idées en musique - surtout chez les groupes de cet importance et de ce style de musique -  ça ne court pas les rues.
 Tout le monde sait que ce disque a été enregistré dans des conditions particulières, les membre du groupe enregistrant leurs parties séparément, Julian le chanteur ne voyant pas les autres. Vous trouverez d'ailleurs sur Tasca Potosina un compte rendu imaginaire (et très drôle) des scéances d'enregistrements. L'étonnant n'était pas tellement que ce genre de situation arrive (voir par exemple les surréalistes conditions dans lesquelles St-Anger de Metallica à été enregistré avec un psychologue de groupe et le très bon documentaire qui en a été tiré), et il est même fréquent que des groupes qui ont fini par se detester enregistrent de bons disques (à commencer par les Beatles et les Stones).
 Mais Angles n'est pas un de ces disques enregistré par des égos aux bord de l'explosion qui livrent leur trippe sur la bande, plutôt une tentative un peu scolaire de faire quelque chose qui ressemble un peu au strokes, mais pas toujours. Cela donne un disque assez inventif   avec :
- de très bons morceaux comme "under cover of darkness" qui aurait pu être un hymne façon "reptilia" si Julian n'avait pas été un peu en dessous vocalement (par rapport aux débuts du groupe) et sans doute, si les cinq gars avaient dans la même pièce au moment de l'enregistrement.
-  Un morceau qui aurait eu leur place sur l'album précédent  ("metabolism").
 - Des choses plus pop  et assez réussie comme "Grastifaction ou Life is a simple moonlight".
-  Des tentatives de mélange des genre comme "machu picchu" très reussi, "taken fot a fool",  (ou "call me back" pour le refrain aux petits choeurs interessants). 
-  Des tentatives moins réussies comme "two kinds of happiness", sorte de morceau un peu new wave assez raté à la mélodie sirupeuse, malgrès l'envol du refrain, et "Games" qui n'a carrément rien à faire là (on dirait que l'ingé à mélangé les fichiers avec celui d'un autre groupe).  
Voilà, pour faire un bilan façon comptes d'apothicaire, Angles ce sont 3 morceaux vraiment excellents, 3 morceaux plutôt bons, 2 morceaux interessants par moments, et morceau qui aurait pu être bien mais en fait non à cause du son, et d'un morceau carrément sans interêt. Au final, pas grand chose à jeter.
J'ai lu pas mal de critiques qui descendent ce disques, ce qui me donne envie de le défendre, mais en fait si je fais le bilan des album rocks sorti ces derniers mois que j'ai pu écouter, il y en a pas des masses qui arrivent à la cheville de celui-là. (Mais comme je le dis toujours, je suis loin de tout connaître, et il est plus facile d'apprécier un disque à l'aune des précédents).
J'ajoute que ce disque gagne a être écouté plusieurs fois. J'avais été carrément décue par le précédent album, et au fur et à mesure du temps, je me suis mis à l'apprécier de plus en plus, (même s'il ne contenait pas de morceau "facile" à mettre à fond au réveil, façon "last nite". ) Les premiers fans des strokes attendent qu'il nous refassent le coup de "is  this it", mais franchement, ils peuvent attendre longtemps, et parce qu'au fond c'est mieux comme ça. Imaginez si les mecs de Radiohead avaient passé leur vie à vouloir nous refaire " creep" (bon vous me direz la moitié des groupes anglais des années 2000 s'y sont essayé à leur place).

1 commentaire:

  1. Merci pour le lien !

    Je l'ai déjà dit ailleurs, mais j'ai beaucoup de sympathie pour les Strokes, et c'est pourquoi je n'ai pas eu à coeur de rédiger une chronique "classique" qui détaillerait point par point tous les défauts que je trouve à Angles. Parce qu'au delà de tous ces défauts (dont tu parles d'ailleurs), l'album dégage quelque chose d'agréable, et c'est toujours un plaisir d'entendre ce groupe.
    J'attends avec impatience un prochain album réalisé de manière un peu plus conviviale et cohérente j'espère.

    RépondreSupprimer

Messages les plus consultés

Bookmark and Share

Qui êtes-vous ?

Paris, France
Chroniques News Musique Chansons et Pop/Rock Je suis quelques artistes français avec plus d'attention, mais je parle de tout ce qui, musicalement, se présente...
.