Pages

Articles précédents

lundi 14 novembre 2011

Selim fait tanguer le batofar


Selim s'est produit mardi dernier dans le cadre des soirées rock organisées par la web radio "rock one"et le Batofar, dans une ambiance oscillant entre mini festival (beaucoup de groupes assez hétérogènes) et le camping de palavas les flots (un présentateur survolté qui hurlait comme s'il était à Bercy) Joseph et sa bande ont donné un concert carrément monstrueux.

Je le dis clairement, je ne suis plus très objective s'agissant de Selim dont j'ai été (presque) la première à parler,  plusieurs fois ici  : comme beaucoup je me suis intéressé à cette formation parce qu'elle est menée par Joseph Chedid, qu'il s'est entouré de super musiciens aperçus ailleurs (avec -M- ou Java) mais passé le cap de la curiosité, et des comparaisons rapides, (je suis une très vieille fan du frangin,  canal historique) je suis tombé dans Selim comme dans un nouveau cocktail, au début on est pas sûr d'aimer ça, parce que c'est différent, un peu mystérieux, un peu étrange,  et puis on en reprend et on devient accro...

Au batofar, lorsque je suis arrivée, il y avait un groupe de métal qui jouait du métal, et comme je ne suis pas une grande spécialiste de cette musique je me garderais d’émettre un jugement. La rumeur ("il parait qu'il y a le petit frère de...) avait déjà parcouru la cale du batofar , et lorsque Joseph est monté sur scène pour préparer ses pédales certains on même cru que c'était Matthieu (le métal ne rend donc pas seulement sourd, il rend aussi aveugle... d'autant que le grand frère était à l'autre bout de paris avec Lucien Gainsbourg, qui ne trouve rien de mieux à faire pour se faire un prénom que de reprendre des chansons de son père devant une salle remplie presque exclusivement d'invités, ce qui me laisse songeuse... fermons la parenthèse).  

Mais quelques secondes plus tard, plus de doute, une petite intro de guitare de "Douggy", (Valentin Durup), et Selim attaque pied au plancher, et annonce la couleur :  "Ce soir au bal tout est Ok pour le concert " chante Joseph... Tout est Ok c'est sur...  : "La Mouffle" (Joseph)  hurle façon Robert Plant,  "Martine" (Elise Blanchard) fait chanter le synthé, et "L'indien" (Alexis Bossard) fait groover sa batterie avec une puissance qui laisse pantois le moindre des métaleux présent. Pour une fois la salle convient au groupe : le son est énorme. Elise ayant repris sa basse et Joseph sa guitare, le groupe va enchainer  cinq  ou six autres morceaux, avec une tonalité clairement rock, mais difficilement définissable selon les critères classiques:  il me semble que le groupe a d'ailleurs évolué depuis leur concert du bus palladium, dans une direction plus funk, et plus électro, avec des moments presque disco, d'autre presque afro, mais toujours avec un côté très rock dans les guitares.  

Le public majoritairement composé de curieux, venus voir les autres groupes ou assister à leur tout premier concert de Selim, réagissait peu au début lorsque avant un morceau, le groupe demandait leur aide pour un chœur, un clap... Mais au fur et mesure les têtes se sont mises à bouger, les pieds à trépigner, les voix à reprendre un  refrain... A la fin du concert, sur "les cochons", le public pouvait hurler entre les refrains (c'est la tradition), et tout le monde est reparti totalement frustré de ne pouvoir en entendre plus... Il suffisait d'entendre les commentaires pour comprendre que les plus sceptiques  étaient désormais convaincus que ces gens là ne faisait pas de la musique pour reprendre la boutique familiale... 

Un peu sur ma faim je suis restée pour voir la suite, un petit groupe de très très jeunes garçons (17 ans ?) qui jouaient vraiment bien, et s'en sont largement sorti dans la tâche suicidaire qu'on leur avait confié (succéder à Selim). Mais pas encore mûrs, ils imitaient les groupes anglais avec une certaine réussite et un accent londonien bien imité, mais paradoxalement, cela manquait un peu de fraîcheur...

Quand à Selim, ils ont manifestement enregistré cet été  (dans "un studio à la campagne" sans doute le labo M ), et devraient sortir (enfin) un EP début 2012. (Je me méfie parce qu'ils avaient déjà annoncé un EP en 2011, qui n'est finalement pas sorti). Nul doute que ce doit être compliqué pour eux, au sens où ils pourront difficilement garder l'anonymat une fois que les méfias s'empareront de l'histoire, mais ils jouent de plus en plus régulièrement dans les petites salles parisiennes, (prochains concert annoncé le 2 décembre à' l'International, et le 5 décembre au Gibus) et nul doute que leur public va progressivement s'agrandir...

On peut écouter un peu de Selim sur noomiz (ils sont d'ailleurs 7eme du top 100), cela donne une petite idée du style du groupe, mais cela n'a pas grand chose à voir avec la puissance que dégage le groupe sur scène. (Qui est d'ailleurs aussi capable de séduire par sa douceur comme ils l'avaient fait, en acoustique, au Ciné 13).
http://noomiz.com/selim

crédit photo : Pierre Semere / Alexandre Elkouby 

Le batofar, quai françois Mauriac, Paris 13 http://www.batofar.org/


Mise à jour  du 20/11/2011 On peut voir Selim  & un court extrait du concert, dans ce reportage de LCI sur Plemi (un site qui permet de demander des artistes en concerts) ICI

2 commentaires:

  1. Bien vrai tout ça ! Ca fait plaisir de voir des fans du -M-aitre comme cela, et d'ailleurs avez-vous plus d'infos sur le Labo M ?

    RépondreSupprimer
  2. c'est le studio familial, Louis, Matthieu, et aujourd'hui Joseph... (On voit cette maison et ce studio dans les docus d'Emilie Chedid "de l'aube à l'aurore", ou l'excellent " du bapteme à je dis -M-", mais aussi le film de Laurent Tessier dans le dernier DVD sur Matthieu... )

    RépondreSupprimer

Messages les plus consultés

Bookmark and Share

Qui êtes-vous ?

Paris, France
Chroniques News Musique Chansons et Pop/Rock Je suis quelques artistes français avec plus d'attention, mais je parle de tout ce qui, musicalement, se présente...
.