Pages

Articles précédents

lundi 13 juin 2011

Compilation hommage Jacno Future - réédition Elli & Jacno



Les rééditions ont le mérite de faire redécouvrir des morceaux parfois oubliés, les "disques hommages" ont le mérite d'être, eux, vite oubliés.
    Je n'aime en général pas trop les disques hommages, ils sont rarement cohérents, et souvent décevants. Mais celui là j'avais envie de l'aimer. Avec un compositeur-arrangeur-inventeur aussi brillant que Jacno, (mais qui reste un peu underground,)  j’espérais que ce "jacno future", aurait un peu de gueule :  c'est, à mon humble avis, plutôt raté. A l'exception du titre et de la superbe pochette (de Castelbajac) tout ça me déçoit. Malgré la présence de tout un tas de "gens biens", qui souvent ont bien connu Jacno et même travaillé avec lui, cette compilation n'a aucun autre intérêt que de faire parler enfin un peu de jacno dans les médias : c'est déjà ça, me direz vous. (Mais pendant ce temps là personne ne parle de la réédition du premier album d'Elli et Jacno...)
Sur ce disque hommage, ceux qui s'en sortent pas mal à mon avis sont Miossec (et pourtant je ne suis pas fan), Biolay & Chiria mastroianni (sous le nom "home" et pourtant j'aime pas Biolay, mais faut reconnaitre que c'est pas mal arrangé, pour une fois) Brigitte Fontaine, StereoTotal (malgré une voix encore plus fausse que sur l'original, mais on dira que c'est un hommage), et surtout Jacques Higelin, le vieux copain, dont la "mauvaise humeur" et la voix colle parfaitement à la chanson. Pour le reste,  Philippe Katerine fait n'importe quoi (mais à au moins le mérite de l'originalité), et les autres ont comblé leur absence d'inspiration par des arrangements electro-douteux... Même Daho, qui, si ma mémoire est bonne a plus ou moins lancé les stinky toys  (il programmait leur concert) et collaboré plusieurs fois avec Jacno fait ici preuve d'un mauvais gout surprenant:  il a pourtant choisi un super morceau et a déjà réussi quelque belles reprises...  mais ici Amoureux Solitaire ( c'est à dire"Lonely lovers" une chanson des stinky toys, que Lio avait eu l'idée géniale de demander à Jacno de transformer "façon" rectangle en tube electro-pop avant la lettre ) devient une sorte de techno extrêmement lourde (alors que tout l'art de Jacno tenait dans la légèreté). Que la propre fille de Jacno qui fait le duo avec Daho soit associé à ce ratage, n'y change rien... Il y a d'ailleurs une espèce de propension de beaucoup des artistes présent sur ce disque a vouloir sonner "electro", (Oui car Jacno est comme chacun sait, un des " pères" de la musique électronique) et cela touche parfois au ridicule (la voix passé au "vocoder" d'alex beaupain... c'est quelque chose )... Bref, malgrès beaucoup de bonne critiques lues à droite à gauche (mais je pense que tous le monde aime bien les gens qui ont fait ce disque, alors tout le monde est plus gentil que d'habitude) un disque assez décevant pour une fan de Jacno comme moi...

Heureusement, on oubliera vite cette compilation, et on peut entendre du vrai Jacno grâce -entre autres- à la réédition de "Tout va Sauter" premier disque,  d'Elli et Jacno, qui contient tout un tas de perles ("Mains dans la main" "Moi et mon copain") , et m'enchante littéralement avec cette pop electro légère et  mélancolique. Ce disque précède tout le renouveau de la chanson pop française qui suivra dans les 80's... Pour apprécier à sa juste valeur ce disque, il faut certes se remettre dans le contexte de 1980, juste après la période Stincky Toys, ( si vous avez besoin de détails j'ai écrit à sa mort un papier sur jacno pour le hiboo ) Pour ceux qui avait incarné le "punk" (même si jacno n'aimait pas ce mot)  français deux ans auparavant,  faire un disque de pop pouvait passer pour de la provoc, sauf que Jacno était un inventeur hors norme et que l'on devait aussi écouter  ce disque presque en parallèle à l'album "rectangle" de Jacno sorti quelques mois auparavant. (D'aileurs sur cet album rectangle tous les morceaux sont superbe et pas seulement le morceau titre, le plus connu) Précurseur comme toujours, Jacno distille ses petits synthés à tout bout de chant, ses arpèges de guitares (et l'effet chorus caractéristique de l'époque), ses petites rythmiques droites comme des I.... et mon dieu ça sonne ! Un son qui ne nous parait pas si lointain à l'heure où musique électronique et pop rock sont constamment mêlés... (metronomy, pour ne citer qu'un exemple. )



Le contexte 79-80, on le retrouve justement dans ce petit reportage sur la magnifique Elli, qui date de 1979, à priori, Jacno est dans le coin, rassurez vous...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages les plus consultés

Bookmark and Share

Qui êtes-vous ?

Paris, France
Chroniques News Musique Chansons et Pop/Rock Je suis quelques artistes français avec plus d'attention, mais je parle de tout ce qui, musicalement, se présente...
.